Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» match de championnat
Lun 19 Juil - 8:57 par src

» le groupe des 30
Lun 19 Juil - 8:56 par src

» match amicaux
Lun 19 Juil - 8:54 par src

» sr colmar-fcm
Lun 19 Juil - 8:51 par src

» photos des supporter les green panther's
Mar 25 Mai - 19:55 par src

» la montee en national
Lun 24 Mai - 14:33 par src

» mercato src
Lun 24 Mai - 13:57 par src

» loic meyer
Lun 24 Mai - 13:39 par src

» mon ami sam
Lun 24 Mai - 13:37 par src

Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland


Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Sondage

src-villemomble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

src-villemomble

Message  src le Dim 4 Avr - 18:10

Un destin National
Les Colmariens ont parfaitement assumé leur statut de leader en disposant de leur dauphin, hier soir à Villemomble (0-2). Cette fois, c'est sûr, la montée leur tend les bras.
De notre envoyé spécial à Villemomble
VILLEMOMBLE 0
SR COLMAR 2
Stade Georges-Pompidou. Mi-temps : 0-1. - 600 spectateurs. Arbitre : M. Charrier, assisté de MM. Faivre et Hocq. Avertissements : Beauvue (75e, 81e), Do Novo (89e) à Villemomble ; Fedrigo (71e), Grimm (82e) aux SR Colmar. Expulsion : Beauvue (81e) à Villemomble. Buts : Grimm (39e), Mezriche (88e).
VILLEMOMBLE : Bouet - Sidibé, Akabla, Thomas, Kébé - Zaoui (Berthe, 63e), Scotté (Noel, 63e), Gnahoré, Do Novo (cap.) - Hébert (Mimouni, 73e), Beauvue.
SR COLMAR : Fedrigo - M'Tir (Camatte, 87e), Kerssane, Meslien, Fortuna - Grimm, Mezriche, Kittler (cap.) - Feutchine (Wagner, 63e), Dieye, Moukhlil.
Dans les tribunes, une quarantaine de Green Panther's. Ces supporters colmariens ont fait le déplacement jusqu'à Villemomble pour venir encourager leur équipe. Et ils ne sont pas venus pour rien. Dès le coup de sifflet final, les joueurs et le staff colmarien sont allés faire la fête avec leur public.
Cette victoire est plus qu'importante. Si Villemomble peut encore croire à la montée, les Franciliens comptent désormais dix points de retard sur Colmar. Et les Verts ont encore un match en retard à jouer. Et comme dans le même temps, Alfortville a concédé le nul sur sa pelouse face à Marck (1-1), tout sourit aux Verts.
« Ce soir, nous assommons le championnat, assène Damien Ott. Nos adversaires prennent un sacré coup au moral. » Pourtant, Colmar n'a pas réalisé le match le plus flamboyant de sa saison.
« Nous n'étions pas venus pour ça, poursuit l'entraîneur des SRC. Ce n'était pas à nous de faire le jeu. Un sommet de CFA, ce n'est pas forcément du football champagne. C'est dur, c'est physique, il y a de l'engagement. »
Les Verts ont surtout fait preuve d'un réalisme proprement hallucinant en marquant deux buts sur leurs seules véritables occasions. A chaque fois sur coup de pied arrêté. « Ils savaient que c'est notre force. Ils ont pourtant fait énormément de fautes. Et ils ont été punis. »

« Je dispose de joueurs
exceptionnels »


Avec un Régis Kittler à chaque fois dans le coup. Peu avant la mi-temps pour l'ouverture du score, Cap'tain Kittler trouvait Grimm dont le coup de tête décroisé finissait dans le petit filet opposé, hors de portée des gants de Bouet (39e', 0-1).
Sur un autre corner de Kittler, Mezriche n'était pas loin de doubler la mise, mais la frappe de l'ancien Troyen était déviée par Thomas.
Villemomble était pourtant bien entré dans la partie, mais les Franciliens ne pouvaient faire autrement que de tourner autour des buts de Fedrigo, à l'image de cette belle percée de Hébert dont le centre en retrait ne trouvait pas preneur.
« On dégage une telle force collective qu'on use nos adversaires. Et au bout d'un moment, ils ne savent plus quoi faire », note Ott.
De fait, Villemomble, bien que dominateur dans la possession du ballon, ne trouvait toujours pas l'ouverture en deuxième mi-temps. Et s'énervait. Beauvue était logiquement expulsé en fin de match suite à un deuxième carton jaune.
Un dernier coup franc taillé sur mesure pour Kittler donnait l'occasion aux Verts de plier la rencontre. C'était chose faite, mais par Mezriche qui laissait le gardien sur place (0-2, 88e').
« Je dispose de joueurs exceptionnels. Je peux leur demander n'importe quoi, ils le font. Je peux leur faire confiance pour ne pas baisser de pied maintenant », conclut Ott.
Il reste huit matches aux Colmariens pour donner raison à leur coach.
« On ne rentre pas par l'autoroute, on prend la Nationale », chantaient les Colmariens dans les vestiaires. C'est pour bientôt !

dna
avatar
src
fondateur
fondateur

Messages : 57
Date d'inscription : 27/02/2010
Age : 49
Localisation : colmar

Voir le profil de l'utilisateur http://src-68.creer-forums-gratuit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: src-villemomble

Message  src le Dim 4 Avr - 18:23

CFA
Colmar fait le grand écart

zoom
Abdel Moukhlil, Sylvain Meslien et Khalid Kerssane (de gauche à droite) peuvent se congratuler. Hier, à Villemomble, ils ont fait une superbe opération en tête du CFA. Archives Dominique Gutekunst
Toujours aussi solides défensivement et réalistes en attaque, les joueurs des SRC ont décroché hier un succès capital sur le terrain de Villemomble, leur premier poursuivant au classement (0-2). Les Verts comptent désormais dix points d’avance à huit matches de la ligne d’arrivée.


« Nous travaillons sans cesse notre force collective. C’est parce que nous avons su la conserver, tout en faisant déjouer notre adversaire qui ne nous a pas mis réellement en danger, que nous avons pu gagner ce match ! » Ces propos de Damien Ott, recueillis sitôt le coup de sifflet résument parfaitement la physionomie de la rencontre. La solidité du bloc colmarien et la solidarité dont ont su faire preuve les Verts leur ont permis de s’adjuger fort logiquement ce combat des chefs.

Disputée sur une pelouse grasse et sous de fréquentes averses, cette partie démarra lentement. Il fallut patienter 18 minutes pour assister à la première situation chaude devant le but visiteur, sur le centre en retrait de Hebert que Fortuna parvint à dégager. À la 24 e minute, sur un corner de Hebert, Akabla plaçait un bon coup de tête que Fedrigo ne pouvait que repousser dans les pieds de Do Novo qui ne cadrait pas. Ce fut tout (et peu) avant le repos pour un challenger pourtant contraint de l’emporter.

Occupant mieux les espaces, remontant proprement les ballons, les Haut Rhinois surent aussi provoquer les fautes de leurs Hôtes. Suite à l’une d’entre elle sur Feutchine à 25 mètres à droite, Kittler sur le coup franc trouvait Grimm dont le coup de tête finissait dans le petit filet droit de Bouet. La patte gauche de Kittler fit encore des siennes sur coups francs. Feutchine fut à deux doigts de conclure sur le premier (42 e) et, sur le second, le ballon revint sur Mezriche dont la reprise cadrée des 25 mètres fut détournée en corner in extremis par la défense sequano-dionysienne.

Le passage par les vestiaires ne permit pas aux Villemomblois de résoudre l’énigme relative à l’approche de la cage colmarienne. Sur un corner de la gauche repoussé par Bouet, le ballon revint à 8 mètres sur la tête de Grimm qui ne put toutefois réussir le doublé. Les Banlieusards parisiens ne se montreront dangereux que sur la frappe de 25 mètres de Sidibe sur coup franc qui passa de peu à gauche (57 e) et, sur la tête au point décroisée du point de penalty de Beauvue de peu à droite (68 e). Les Verts continuaient leur gestion sereine de la situation. Servi par Mezriche à 25 mètres, Moukhlil vit son tir raser le montant droit (77 e). La délivrance survint à trois minutes du coup de sifflet final. Dieye était bousculé en l’air devant la surface pratiquement en face. Le public pestait déjà sur cette aubaine pour le pied gauche de Kittler. Le capitaine eut la bonne idée de s’effacer au profit de Mezriche dont la magistrale frappe du droit termina dans la lucarne droite de Bouet. Damien Ott et le banc colmarien pouvaient exploser de joie. Même si le tir contré de Noël trouvait la transversale, Colmar faisait la très bonne affaire de la soirée.

LIRE AUSSI :

La fiche technique

Les réactions

Régis Kittler (capitaine des SRC) : « Sur le coup franc final, c’était voulu. Tout le monde s’attendait à ce que je le tire. C’est une combinaison qu’on travaille à l’entraînement. Je l’ai laissé à Salim. Il ne peut pas mieux la mettre ! »

Salim Mezriche (milieu de terrain des SRC) : « Quand je les sens, je les prends. Là, sur le dernier coup-franc, ça a été le cas. Vous avez vu la suite ! On réalise vraiment une belle opération. »

Damien Ott (entraîneur des SRC) : « Il s’agissait d’être efficace à défaut d’être ultra dominateur. Je crois que notre force collective a usé notre adversaire. On est resté solide de bout en bout. Le propre de notre équipe, c’est de conserver cette force collective. Nous avons gagné à l’usure, malgré six matches joués en deux semaines. Sans se plaindre, on continue à croire en nos moyens car on sait d’où l’on vient ! »



alsace
avatar
src
fondateur
fondateur

Messages : 57
Date d'inscription : 27/02/2010
Age : 49
Localisation : colmar

Voir le profil de l'utilisateur http://src-68.creer-forums-gratuit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: src-villemomble

Message  src le Lun 5 Avr - 21:03

SR Colmar
Ott : « L’harmonie de l’équipe est le reflet de celle du club »

zoom
L’harmonie des Verts illustrée par la communion entre le staff et les joueurs. Photo Jean-François Frey
Après avoir corrigé leur dauphin, sur ses terres, les Verts ont fait un pas de plus vers le National. Mais fidèle à lui-même, l’entraîneur Damien Ott préfère entamer la dernière ligne droite avec prudence et modestie.


Il régnait une belle euphorie, samedi soir dans les vestiaires des Colmariens, à l’issue de la superbe victoire à Villemomble. Un débordement légitime car ce n’est pas tous les jours qu’un leader s’en va battre son dauphin sur ses terres. À huit journées de la fin du championnat, les Verts ont ainsi écarté leur adversaire du jour de la route du titre et se sont encore un peu plus rapprochés du National. « C’est la première fois qu’on a parlé du National dans les vestiaires, raconte Damien Ott, l’entraîneur des Verts. On s’est un peu lâché et c’est normal puisqu’on a quand même assommé le championnat. » Entretien.

Damien Ott, vous avez parfaitement maîtrisé cette rencontre capitale, non ?

Sans se montrer présomptueux, on est parti à Villemomble confiant et dans la perspective de prendre les quatre points. Les joueurs se sont montrés costauds, solides et efficaces et ont abordé ce match sans trembler. Tous les paramètres ont été parfaitement maîtrisés, notamment l’environnement qui a été bien géré, car on savait qu’on allait être provoqués. Je tiens à remercier nos supporters qui ont réussi la performance de mettre sous l’éteignoir les spectateurs locaux. On a joué un peu comme chez nous.

Pourtant vos déplacements en région parisienne ne vous ont pas tellement réussi jusqu’à présent ?

La maîtrise d’un match comme celui-là ne se fait pas du jour au lendemain. Si aujourd’hui on fait ce genre de match, c’est parce que l’année dernière on en a perdu des comme ça. Même en début de saison on n’était pas sûrs de le gagner. Mais on a réussi à corriger le tir. Les joueurs ont passé un cap au niveau de la concentration et de la détermination. Samedi, notre adversaire a lâché les armes car il avait en face de lui un collectif rompu à toutes épreuves. Actuellement, on dégage une sérénité qui décourage nos adversaires.


Vous nous aviez dit, il y a quelques semaines, que vous y verriez plus clair après le match de Villemomble. Qu’en est-il maintenant ?

On vient de réaliser une série impressionnante et c’est vrai qu’on a fait le trou en tête du groupe grâce à cette victoire chez le dauphin. Mais on ne va pas se lancer dans d’improbables calculs. Tant qu’on ne disputera pas la rencontre décisive, celle qui nous permettra de monter, il n’y a pas de calcul à faire. Notre objectif, c’est de gagner.

Mais il faudrait maintenant un cataclysme pour vous empêcher d’accéder à l’échelon supérieur ?

Dès mardi, je vais afficher cette citation « rien n’est fait tant qu’il reste quelque chose à faire » dans les vestiaires. On va se retrouver demain, en essayant de ne pas voir la tête dans les étoiles. Le travail de la semaine sera basé sur les points qu’il reste à chercher. Il faut se convaincre que rien n’est encore acquis. J’ai immensément confiance en mes joueurs et en mon équipe dont l’harmonie est le reflet de l’harmonie de tout un club. Et cela nous permet d’être efficaces.
alsace
avatar
src
fondateur
fondateur

Messages : 57
Date d'inscription : 27/02/2010
Age : 49
Localisation : colmar

Voir le profil de l'utilisateur http://src-68.creer-forums-gratuit.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: src-villemomble

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum